Surveillance de l'ozone par le trèfle blanc (variété Regal) NC-S et NC-R

 
 
Cette technique de biosurveillance a été mise au point par une équipe américaine au début des années 1990 (voir par exemple Heagle et al., 1995). Le principe est identique à celui de l'utilisation des  variétés de tabac "Bel W3" et "Bel B" : on dispose aujourd'hui de deux écotypes de la variété "Regal" de trèfle blanc (Trifolium repens L.), dont la croissance répond de façon similaire aux facteurs climatiques, mais pas à l'ozone.

L'écotype "NC-S" est sensible à l'ozone (sa croissance est fortement ralentie en présence du polluant) alors que l'écotype "NC-R" est plus résistant. La comparaison des croissances de ces deux génotypes (estimée par le rapport "NC-S/NC-R" des biomasses produites pendant une période donnée) permet d'avoir une mesure de l'impact potentiel de l'ozone sur la végétation.

Une autre façon d'utiliser les écotypes "NC-S" et "NC-R" est d'estimer les niveaux de dégâts foliaires observés sur les feuilles, de la même façon qu'avec le tabac "Bel W3".
 

Pour la France, cette méthode a été testée à l'unité mixte de recherche AgroParisTech-INRA "Environnement et Grandes Cultures" à Grignon (Yvelines) en 2005 et 2008. Quelques résultats sont présentés dans la rubrique "expérimentation"

Références :

Heagle, A.S., Miller, J.S., Chevone, B.I., Dreschel, T.W., Manning, W.J., McCool, P.M., Morrison, C.L., Neeky, G.E., Rebbeck, J. 1995. Response of a white clover indicator system to tropospheric ozone at eight locations in the United States. Water, Air and Soil Pollution 85:1373-1378

Il n'y a aucun article dans cette catégorie. Si des sous-catégories sont affichées sur cette page, elles peuvent contenir des articles.